Produit ajouté au panier

Minho

Le Vinho Verde ne tient pas son nom, comme beaucoup le présument, de raisins récoltés avant leur maturité. Le nom vient en fait de la différence faite entre les vins de l’année précédente et les vins déjà matures que l’on nomme Vinho Maduro.

La province de Minho tire son nom du Minho, le fleuve qui marque la frontière Nord Ouest du Portugal avec l’Espagne au Sud de la Galice. Du Nord au Sud la région regroupe les sous régions de Viana do Castelo, Braga, Vila Real, Porto, Aveiro et Viseu. Entre Douro E Minho, littéralement entre les deux fleuves, fait référence à la zone de production des Vinhos verdes.
 Les paysages se définissent par une végétation verdoyante. Le climat tempéré et humide des entrées maritimes crée cette verdure abondante contrastant avec la blancheur des habitations locales. Parmi les villages se nichent des jardins et des champs entretenus de manière soignée. Avec les vignobles en terrasses, chaque parcelle de terre est utilisée. Le vignoble est morcelé à l’extrême, les vignes se sont adaptées à la conduite en hautain. La vigne est maintenue en hauteur par des échalas, cette technique la force à se maintenir en hauteur et à dégager le sol.

Les vignobles sont typiques de la région: pour pas rentrer en contact avec les maladies favorisées par l’humidité, les plantes sont attachées à des fils de fer jusqu’à 2 mètres au dessus du sol. Un courant d’air, constant, souffle dans les vignes et la hauteur à laquelle elles poussent sur les fils les protège du gel au sol. Le sol graniteux est pauvre et nu et les piquets auxquels les fils de fer sont tendus sont taillés dans cette pierre. A cause du climat humide et équilibré du Minho, les vignes produisent peu de sucre, ce qui a pour résultat un taux d’alcool bas. En même temps, ces vins sont empreints d’une acidité caractéristique, qui passe parfaitement pour un apéritif ou en accompagnement de fruits de mer ou d’un fromage frais de brebis ou de chèvre. L’appellation Vinho Verde est aujoud’hui réservée aux vins de la DOC du nord-ouest du pays. L’enregistrement du Vinho verde en appellation d’origine par L’OIV date de 1949.

Chacun des neufs districts de l’appellation Vinho Verde (Amarante, Ave, Baião, Basto, Cávado, Lima, Monção, Paiva, Sousa) cultive sa différence en matière de cépages blancs: à la frontière avec le Douro, il s’agit de l’Avesso qui donne un vin parfumé avec beaucoup de corps et aussi la Padernã, plus au nord l’Azal. Le Loureiro, planté dans la région de Braga, est d’une grande qualité, qui fait partie avec l’Alvarinho des cépages uniques pressés sans au-tres cépages. Le Loureiro a une acidité accentuée, est aromatique et harmonique. La Trajadura est, malgré son faible rendement, un cépage très apprécié dans les assemblages.

Le cépage le plus répandu et le plus connu est l’Alvarinho, principalement exploité à Monção, et commercialisé en mono variétal. A cause de sa peau épaisse et de ses nombreux pépins ce raisin produit peu de moût, ce qui explique son prix élevé. Mais son taux d’alcool, son fruité et son arôme frais lui permette d’être consommé jeune, un à deux ans après récolte.

Ce sont des vins plaisants, leur bouquet est franc et immédiat. Les arômes d’agrumes et de menthe poivrée dominent, viennent ensuite de délicats arômes de pomme, relevés par la minéralité du terroir. Le corps de ces vins exhausse une verdeur forte, celle du citron et du pamplemousse. La longueur en bouche est harmonieuse malgré l’intensité de son caractère acide. Le final est piquant.

Exceptionnellement ces vins peuvent être conservés, certains millésimes peuvent donner des résultats surprenants après une dizaine d’années de garde. Le bouquet rappelle le raisin mûr des vendanges tardives, au goût de miel. Le corps est remarquable par la complexité de ses arômes citronnés.